AVERTISSEMENT:
La présentation, en un heure, d’un sujet aussi vaste, m’a contraint à faire certains raccourcis que plusieurs pourront trouver, à juste titre, réducteurs. Mon propos n’est pas de me perdre dans les méandres de l’histoire ou dans des détails non significatifs mais d’apporter quelques éléments de réponse à la question posée: LA BIBLE, peut-on s’y fier?
Oui c’est non seulement UNE question mais c’est LA question des questions, car la Bible apporte des réponses aux questions essentielles, aux questions existentielles….
Sur ce présentoir, à gauche, que voyez-vous?
Une bible? Non deux bibles! Il y a cette grosse bible ancienne, datant de 1805, mais il y a aussi, sur le haut du présentoir, une autre bible, minuscule, de 100 ans plus jeune et peut être vous posez-vous la question « qu’est-ce qu’on a dû expurger en 100 ans pour pouvoir réduire ainsi le format de l’édition! ».
Il y a bien évidemment une différence entre les deux éditions mais ce n’est peut être pas celle que vous pensez. Les deux contiennent le même texte mais la petite est illustrée, alors que la grosse ne l’est pas!
La petite pèse le poids d’une « lettre », 20 gr et la grosse pèse 3,280 Kg soit 164 fois plus.
Une feuille de la petite mesure 3cm x 4 cm (x1,5) et la grosse 26 x 40 (x9) soit 86 fois plus
Au niveau du volume global on peut mettre 520 petites bibles dans la grosse…
La Bible, peut-on s’y fier? Par cet exposé j’aimerais que nous allions plus loin que les apparences, que nous dépassions nos a priori et nos préjugés pour faire connaissance avec ce livre extraordinaire qui a la simple prétention d’être LA PAROLE DE DIEU.
Préparé pour Point Bible: 20/02/2003 (A+B)
Donné à Aulnay le 24 Mai 2003 (Temps passé: 1h20) (A+B)